Anglais

12

Un professeur de François 1er dans Speakeasy News  par Alain Guyot le 2018-01-15

Ouvrir  nos élèves sur le monde ! Casser les habitudes d’un cours académique et profiter des échanges pour ouvrir nos élèves sur différentes cultures, et pratiques pédagogiques.

A travers cet article du journal « Speakeasy News », Me Léger, professeur d’anglais  nous raconte son échange avec l’Australie.

 

 

 

An Incredible Australian Exchange

Posted by Speakeasy News > Friday 12 January 2018 > Pedagogy

PDF

School exchanges are wonderfully enriching but can seem increasingly difficult and bureaucratic to organise. They are still possible though, as this example proves. Just in time for Australia Day, here is the tale a school exchange in the Outback: Alice Springs in Oz’s Red Centre. Sylvie Leger explains her Australian adventure.


 

A few years ago I was contemplating the idea of taking students across the globe for an Aussie experience, but it seemed out of reach: too far, too expensive, inconceivable… Until one day, in 2011, as I was looking for a new exchange for my school with an Anglophone country, I decided I would dare to consider Australia as an option.

Rather than going to a big city, I was looking for a town of a similar size to ours, that we could identify with. Moreover, if Australia meant kangaroos and wide spaces we might as well stay away from the coastlines and the big cities. I was looking for authenticity and something different. I took my atlas and a pen, closed my eyes and went in circles above the map until I let my pen fall down haphazardly on the glossy paper. I opened my eyes slowly and read: Alice Springs. What a lovely name! I said to myself! ”Alice” reminded me of Wonderland and “Springs” of hot water springing from the ground… I had heard the name before but looking closer I realised it was close to Uluru, the famous iconic rock I had seen many times. So, I was looking for a bigger town nearby and I would soon find out that there was none! I then googled Alice Springs. What a fantastic location! How fascinating! So much to do, so much to learn, and so much fun!

Finding a School
But my next concern was: would they learn any French there? My next step was to find a school where French would be taught. It didn’t take me long to find out about Saint Philip’s College. I looked at the photos of the students in their lovely uniforms and yes, French was taught there! Then I read the Headmaster’s welcome letter, which I found very convincing. I was getting more and more excited and that very night I spent hours reading about Alice, the sightseeing tours and the history, trying to grasp the meaning of the town. I wrote an email to the school, which was forwarded to the Head of the French department. She replied the next day and actually said she was willing to come and visit us that same year in Fontainebleau with a group of students, as they were planning a school trip to France and would be happy to add Fontainebleau on their list of must dos! Wow! I had just been guided by Providence and hit the right spot! It gave me shivers down my spine. Little did I know about all the wonderful opportunities that would follow.

I immediately asked my Principal if I could arrange to host the group of 15 students: the Aussies would include Fontainebleau in their “tour de France “and my 2nde would host their new mates for 4 nights. As for me I would get a chance to meet my dear colleague, Christine. She stayed at my home and her colleague stayed at one of the other English teachers’ homes.

This was the beginning of our fantastic exchange.

Crossing the World
One year later Saint Philip’s offered to organise an exchange for three students. It was not hard at all to organise as I had many volunteers in my own class! We hosted three students from Saint Philip’s for two months, mid-February to mid- April. We sent our 3 students on their own from July 21st (as this is the beginning of term 3 at Saint Philip’s) to September 21st.

Since then we have had three groups of students in the last three years. My task is to organise the French leg of the exchange, to find the host families among my students and select the students when I have too many applicants, to welcome the Saint Philip’s College students, spend a weekend with them, write out their timetables, and organise for them to follow courses of French as a foreign language. I make sure they have everything they need, and I provide them with notebooks and school books. Of course there is a lot of paperwork to be done for insurance and registration, both in France and in Australia.

Comparing School Systems
The Australian students find our school system tiring as they’re not used to going to school for such long hours, nor on Saturday mornings. Following classes in French can be challenging for those who have very little knowledge of French. They’re finish school at 3 p.m. at Saint Philip’s. They have 25 hours a week in Australia and we have 34 hours on average and we end at 5:30. Moreover, our school has far more students than theirs. We have no Assembly, no tutor group, and fewer extra-curricular activities. But our motto is Freedom, Equality and Brotherhood and they seem to like it. They love the good food, the cakes , the cafeteria with its 4- course meals, and being allowed to go out of school between classes when they have no class.

The French students love Saint Philip’s. They like the focus on well-being, the school motto: “To strive, to seek, to care”, and the positive education beliefs reflected in the many statements and quotations signposted on the walls. Also popular are the weather (sunshine every single day, even though nights can be cold: 4 degrees!), the galah birds in the school yard, and the general good atmosphere. They love the flexibility, being allowed to drink water in class, the uniforms, and being in smaller groups. They feel the key words are respect, share, and international understanding. They also love the leadership training courses. They appreciate all the opportunities given by the school to take part in the many field trips, close to and far from Alice Springs: Desert Park, a kangaroo sanctuary, Uluru 3-day camp, Hot air ballooning, school musical…

In France, the families are expected to take the students on trips of the same sort. Of course to Paris, but during the holidays to different parts of France and sometimes abroad if they can (England for example) So the cost is only the flight for both legs of the exchange.

This year as I’m organising a trip for my 1ères to Cambridge, I might take the students on that trip as well.

Teaching in Alice
So this is what going on an Australian adventure means. This year I seized the opportunity to travel with my four French students to Saint Philip’s and spent two months at school living on campus. I met amazing people, followed literature courses and taught French to Year 11 every day. It was magical and I will remember this experience all my life! Of course I met lots of Indigenous people and was fascinated by their art and traditions. I learnt so much. I came home with a whole new perspective on life but I miss Saint Philip’s so much!

 

AUTEUR(S) :

Sylvie Léger is an author and teacher at Lycée Francois 1er in Fontainebleau (77).

 

Les 1ères L2 découvrent   par Alain Guyot le 2017-12-11

"Singing in the Rain la célèbre Comédie Musicale,  a resurgi du passé, sans une ride, mardi 5 Décembre 2017, au Grand Palais, pour le plus grand plaisir de nos 1ères L2. 

Grâce à un projet pédagogique rédigé par leur professeur d'anglais, incluant les TPE Anglais/Musique, nous avons bénéficié de places à un prix très réduit, et fort bien situées. Le spectacle était intégralement en anglais, surtitré en Français, et un orchestre exceptionnel accompagnait chants et danses.

Ainsi 30 élèves ont pu se régaler devant un spectacle de grande qualité, d'un professionnalisme sans faille. Pour un grand nombre d'entre eux, c'était leur première comédie musicale, et ils ont été conquis par ce programme haut en couleurs, très dynamique, et  culturellement très intéressant: le passage historique du cinéma muet au cinéma parlant  et les réticences devant ce progrès technologique! Cette idée perdure! N'accueillons nous pas le changement nous aussi avec une certaine méfiance? 

Nos jeunes spectateurs ont aussi retenu le message suivant, comme Shakespeare l'avait si bien formulé:  "Beauty is only skin deep" et "All that glitters is not gold!"

Les costumes sont extraordinaires et  les danses d'une qualité époustouflante!

L’histoire se déroule à Hollywood, à la fin de l’ère du cinéma muet.

VOICI LE SYNOPSIS: 

D’origine modeste, Don Lockwood ancien danseur, musicien et cascadeur est devenu une star du cinéma muet. A son grand dam, Lina Lamont, son insipide et antipathique partenaire, est persuadée qu’ils forment un couple à la ville comme à l’écran. Alors que Le Chanteur de Jazz, le tout premier film parlant, connaît un succès fulgurant, le directeur du studio R.F Simpson n’a d’autre choix que de convertir le nouveau film du duo Lockwood / Lamont. L’équipe de production est confrontée à de nombreuses difficultés, notamment l’insupportable voix de crécelle de Lina Lamont.

Le meilleur ami de Don Lockwood, Cosmo Brown, a l’idée d’engager Kathy Selden pour doubler la voix de Lina et de transformer The Dueling Cavalier en comédie musicale intitulée The Dancing Cavalier. Entre-temps, Don tombe amoureux de Kathy. Lina découvre leur idylle naissante et, furieuse, exige qu’à l’avenir Kathy continue de jouer les doublures et demeure pour toujours dans l’anonymat. Cette idée révolte Simpson, mais il n’a d’autre choix que d’accepter, tout comme Kathy, liée au studio par contrat.

La première de The Dancing Cavalier est un triomphe. Le public conquis réclame une chanson de Lina. Don et Cosmo décident d’improviser : ils proposent à Lina de chanter en playback pendant que Kathy, dissimulée derrière le rideau, crée l’illusion en chantant en simultané dans un second micro. Lina commence à « chanter », Don, Cosmo et Simpson remontent le rideau derrière elle…"

Voyage d'études à Cambridge des 1ères L oct 2015  par Sylvie Leger le 2015-11-15

Le 13 Novembre à 18h30 avait lieu, au Lycée International François 1er, la réunion bilan du Voyage d'Études des 1ères L à Cambridge, soirée conviviale réunissant plus de 60 personnes. 

C'était l'occasion pour tous les participants de venir exposer leurs "Logbooks", les récits de leurs nombreuses expériences, étayés de remarques et d'analyses personnelles, ainsi que de documents iconographiques et de photos, prises à Londres et à Cambridge, le théâtre des opérations du 12 au 17 Octobre 2015! 

Ce travail individuel, élaboré en quelques semaines par chaque participant, a suscité beaucoup d'admiration chez les familles, collègues, assistants, et autres élèves, venus se pencher sur ces récits. Ces derniers ont ensuite fait l'objet d'un vote, selon des critères d'investissement, de qualité de présentation et d'efforts de rédaction en Anglais. Tous les élèves ont été récompensés.

La soirée s'est poursuivie avec quelques interventions des uns et des autres évoquant leurs meilleurs souvenirs et les expériences les plus enrichissantes de leur séjour, Phantom of the Opera, Amadeus, les activités de Puntingle Ghost Tour ont remporté la palme. Une mention toute particulière a été attribuée à la visite de Homerton College et au repas pris sur place dans le Great Hall...

Rappelons que ce voyage s'inscrivait dans le cadre des TPE: Anglais et Musique et que, pour cette raison, les élèves étaient partis avec des questionnaires et des problématiques, pour lesquels ils devaient obtenir quelques lumières. la soirée s'est d'ailleurs terminée sur une note musicale: nos participants nous ont offert un spectacle de chants de très bonne qualité et Salomé nous a joué un morceau de harpe qui a remporté un franc succès. Un grand bravo à tous! 

Merci à nos trois Assistantes de langue mexicaine, allemande et écossaise pour avoir partagé avec nous ces bons moments. Nous leur souhaitons une excellente année au Lycée François 1er.

Monsieur le Proviseur a rappelé la vocation de notre établissement à l'international, grâce à nos différents appariements à l'étranger , dont celui que nous avons mis en place depuis 3 ans avec le North London Collegiate School, et St Philips College à Alice Springs.  

A cet égard, 3 de nos élèves ayant participé à l'échange avec l'Australie, Thomas Goureau Term S), Louise de Percin et Kenza Beaudenon (1ES1) ont répondu à des questions sur leur séjour de deux mois à Alice Springs. Eux aussi ont réalisé des Logbooks dont les récits sont fascinants, tant la différence de culture est grande entre nos 2 pays.

En tant qu'organisatrice de ce voyage,  j'adresse mes plus vifs remerciements à toutes les personnes qui ont rendu possible ce voyage à Cambridge et aux membres de l'Intendance qui ont contribué à sa mise en oeuvre, ainsi qu'à Monsieur Fortin et Miss Sandy Denis, pour leur aide précieuse. Je remercie aussi tous les participants qui ont fait preuve d'ouverture intellectuelle et de tolérance, qui ont choisi  d'approfondir leurs connaissances  linguistiques,  en manifestant leur enthousiasme pour les activités proposées.

Last but not least, je souhaite conclure que ces voyages, aussi brefs soient-ils,  favorisent la rencontre avec ce qui nous est étranger et  développent notre goût pour l'inconnu, notre envie d'aller à sa rencontre, non seulement pour le mieux comprendre, mais aussi afin de mieux se connaître soi-même. N'oublions jamais que c'est une oeuvre pour la Paix que de tendre la main vers l'Autre!

Miss Léger 

 

 

 

 

  

 

 

VOYAGE D'ETUDES A CAMBRIDGE DESTINE AUX 1eres L   par Sylvie Leger le 2015-09-17

Cette année, du 12 au 17 octobre 2015, 24 élèves de 1ère L se rendront à Cambridge, dans la prestigieuse ville universitaire aux 31 "Colleges", afin de non seulement parfaire leur apprentissage de la langue anglaise, mais également de poursuivre leurs recherches culturelles, sources de réflexion pour  leurs Travaux Personnels Encadrés, dont les disciplines  sont l'Anglais et la Musique. Ils passeront leurs épreuves en cours d'année 2016.

Ainsi, les Lycéens de 1ère L pourront tout à loisir  interviewer des étudiants de Cambridge sur des thèmes  qu'ils ont choisi d'étudier, et affiner leurs connaissances musicales et linguistiques. Ils passeront  une journée dans un des "Colleges" et assisteront à une conférence d'un professeur de musique. Des spectacles de Comédie Musicale leur seront proposés, à Londres et à Cambridge. Les professeurs d'Education musicale, Monsieur Fortin, et d'Anglais, Miss Léger, seront là pour les guider dans leur travail de recherches. Pour tout renseignement complémentaire sur le déroulement du séjour, merci de vous  adresser à Miss Léger, organisatrice du voyage.

La prochaine réunion d'informations pour les familles et les participants au séjour se déroulera:

 Lundi 21 Septembre à 18h15 en salle C17. La réunion est obligatoire. Nous comptons sur votre  présence. Merci!

TOEIC 2015 : des résultats exceptionnels  par Sylvie Leger le 2015-05-15

Le mercredi 13 Mai 2015 ont été remis les diplômes et scores  du TOEIC,  session 2015.

Nos 48 participants, dans l'ensemble, peuvent être fiers de leurs résultats, 

Cette année,  notre moyenne globale est de 767 sur 990, ce qui équivaut à la moyenne nationale, tous candidats confondus.(professionnels actifs, étudiants, lycéens...) Notons également qu'une bonne vingtaine d'élèves ont obtenu plus de 800 points,  dont 10 candidats plus de 900!

Que dire de notre Lauréate, qui a obtenu 990 sur 990,  du jamais vu jusqu'à ce jour, au Lycée François 1er!.....! Un grand bravo exceptionnel à cette élève de Terminale S, qui a suscité de la part de nous tous, une véritable "standing ovation"! 

Les élèves de 1ere (SEA et NON SEA) qui souhaitent préparer le  TOEIC l'an prochain,  sont invités à se faire connaître auprès de Mesdames Hubert et Léger, professeures d'anglais, dès la première semaine de Septembre 2015. Une réunion d'informations obligatoire sera organisée en début d'année scolaire.

See you soon! 

Miss Léger